ATELIER VITRAIL DU LEMAN
MARIE-DOMINIQUE BAYLE
MAITRE ARTISAN D'ART
- Création de pièces uniques  vitraux et décors verriers
- Restauration/Conservation du patrimoine
- Transmission

A la croisée de l'art et de la technique

Atelier Vitrail du Léman, le travail du verre plat coloré en Haute Savoie

LE VERRE - LE VITRAIL
UN PEU D'HISTOIRE

A la croisée de l'Art et de la technique, le vitrail : un savoir-faire séculaire, au service de la création et de la restauration du patrimoine.

Les fouilles archéologiques nous apprennent que le verre plat remonte au 1er siècle avant Jésus-Christ. Les fenêtres autrefois fermées avec des peaux sont - pour les plus riches d'entre elles - décorées de verre "à vitre".

Les traces les plus anciennes du vitrail ont été trouvées - à ce jour - en Allemagne, dans la Cathédrale d'Augsbourg. Elles datent de l'an 1100.

Le génèse du vitrail - quant à elle - fait débat. Les chercheurs cherchent toujours.

C'est au cours du Moyen-Age que le vitrail clôture les fenêtres selon la technique pratiquée encore à ce jour : les pièces de verre colorées dans la masse sont assemblées entre elles avec des tiges (aujourd'hui des profilés) de plomb (mélange de plomb et d'étain), soudées à chaque intersection, côté pile et côté face.

Le procédé est identique aujourd'hui : le profilé de plomb en H majuscule, couché, accueille toujours une pièce de verre dans chacune de ses gorges situées de chaque coté de son cœur (la barre métallique du milieu).

Beaucoup des outils d'aujourd'hui ont traversé également les siècles : la pince à gruger (ou grugeoir au Moyen-Age) est toujours utilisée, de même que le marteau, les clous. La modernité a permis aux professionnels d'aujourd'hui un travail de précision et une rapidité d'exécution indispensables à la nécessaire rentabilité de nos ateliers : le coupe-verre à molettes d'acier ou carbure de tungstène, l'électricité et l'électronique qui pilotent nos fours, nourrissent nos fers à souder etc...

Copyright © Marie-Dominique Bayle . Tous droits réservés. CGV/CGU/RGPD